La Petite Communiste qui ne souriait jamais

Concert-lecture.

Créé à la Maison de la Poésie en février 2015, tiré du roman.

 

Dès son apparition aux JO de 1976, une petite gymnaste roumaine de 14 ans devient l’idole pop sportive de l’Europe de l’Ouest et est sacrée « plus jeune Héroïne communiste » à l’Est… Comment raconter celle-là, à qui toutes les petites filles de l’Ouest ont rêvé de ressembler ? Et quelle version retenir du parcours de cette petite communiste sacralisée par un Occident en manque d’ange laïque qui voltigea d’est en ouest face à ses juges, qu’ils soient sportifs, politiques, médiatiques ?

Lecture et chansons s’enchaînent sans rupture sous des lumières claires obscures,une basse, une guitare,et des samples mixés en live accompagnent Lola Lafon, écrivain qui chante, dit, scande, arpente la scène et les chapitres du parcours de Nadia Comaneci, « la petite communiste qui ne souriait jamais » …

Avec

Lola Lafon : lecture et chant
Olivier Lambert : guitares, samples, programmations
Julien Rieu de Pey : basses, guitare acoustique
Raphaël Allain : technicien son
Nicolas Lamatière : technicien lumière
Sonia Bester (Madamelune) : collaboration artistique
Nathalie Pubellier : collaboration chorégraphique

Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>